La capitalisation comme fausse solution à la sortie de crise

  • Pierre Salama

Resumo

Sauf mouvements sociaux de grande ampleur, les pays latino-américains qui avaient opté pour un système de répartition, se dirigent petit à petit vers un système mixte alliant le système de répartition - avec des retraites calculées à partir d’un salaire de référence faible -  et le système de capitalisation, obligatoire ou non, pour ceux qui désireraient avoir une retraite plus élevée. On aurait ainsi un système de retraite universel par répartition faible couplé d’un système par capitalisation de plus en plus important. Cette réforme rapprocherait les pays ayant opté pour la répartition vers ceux qui comme le Chili, la Colombie, le Mexique ont favorisé le système de capitalisation en espérant qu’un jour cela favoriserait la croissance…et pas seulement la spéculation boursière. Cet article a pour objet d’analyser les raisons pour lesquels le système de retraite en Amérique latine doit évoluer compte tenu de la transition démographique sans pour autant entrer dans un système de capitalisation . Contrairement à ce qui est souvent écrit, il existe des solutions alternatives à celles qui sont proposées.

Publicado
2020-01-06
Como Citar
Salama, P. (2020). La capitalisation comme fausse solution à la sortie de crise. Tensões Mundiais, 15(29), 45-58. https://doi.org/10.33956/tensoesmundiais.v15i29.1423